Perspective.

Web to Pack : la prochaine révolution dans l’impression d’emballages ?

Web to Pack est bien plus que la simple mise en ligne d’une boutique Web pour boîtes pliantes. C’est la philosophie fondamentale pour pérenniser ses propres activités et toute la structure opérationnelle à l’ère de Print 4.0. Les premiers fournisseurs connaissent déjà un franc succès sur le marché. Avec des conséquences pour les imprimeries qui agissent uniquement de manière conventionnelle.

« Impossible » : c’est bien souvent ainsi que débutent les success stories. Dans l’industrie de l’imprimerie aussi. Par exemple quand les premières imprimeries en ligne se sont lancées sur le marché il y a près de 20 ans de cela. Standardiser des imprimés pour pouvoir les calculer sur simple pression d’un bouton et les fabriquer de manière automatisée ? On estime à 99 % le pourcentage des imprimeries de labeur à avoir considéré l’idée comme une chimère. Aujourd'hui, le Web to Print est en plein essor. Le chiffre d’affaires et les parts de marché ne cessent d’augmenter. Toutefois, on entend aujourd’hui de nouveau des « Impossible ! », qui viennent cette fois du camp des imprimeurs d’emballages quand il est question de Web to Pack.

Certes, l’impression de boîtes pliantes est nettement plus complexe que l’impression publicitaire, ne serait-ce qu’en raison du façonnage et de thèmes tels que la sérialisation, la migration des encres ou la constance des couleurs. Mais la technologie a fait un gigantesque bond en avant au cours des dernières années : « Des machines très automatisées, des logiciels intelligents et une chaîne de valeur ajoutée numérique, interconnectée ont ouvert la voie à l’impression en ligne, pour les boîtes pliantes aussi », explique Bernhard Schaaf, Senior Manager en impression numérique chez Heidelberg.

Changement fondamental de paradigme

Toutefois, le Web to Pack cache bien plus que le simple fait d'obtenir des commandes par l’intermédiaire d’une boutique Web. C’est un changement de paradigme : finie la production isolée d’une commande, en route pour la production personnalisée en masse au moyen de la standardisation et de l’automatisation. « Les entreprises gagnent ainsi en agilité, en rapidité et en efficacité. Ce sont précisément les qualités demandées pour rester en phase avec les tendances du marché et les besoins des clients les plus urgents », M. Schaaf en est convaincu. En avant toute avec la personnalisation, l’individualisation, des cycles d’innovation plus rapides, ainsi qu’un délai de commercialisation plus court : la rapidité est entre-temps devenue la valeur ajoutée principale pour les clients, que ce soit dans le commerce B2C ou B2B. Les imprimeries Web to Print proposent même dorénavant une livraison dans la journée. Un service dont les clients bénéficient moyennant un supplément. À cela vient s’ajouter : les clients souhaitent commander le produit de leur choix 24 h/24, comparer les prix et connaître le statut de livraison en temps réel.

Web-to-pack at Colordruck in Germany

Exemple de boutique en ligne Web to Pack (Source : designyourpackaging.com de Colordruck Baiersbronn)

Acquérir de nouveaux clients et protéger le cœur de métier

L’intérêt suscité par le Web to Pack est par conséquent important. « Les imprimeries qui sont déjà impliquées sur ce marché, font de bonnes affaires. Les entreprises relativement, tout particulièrement, souhaitent générer plus d’affaires avec de nouveaux groupes de clients par le biais d’un Open Shop », explique M. Schaaf. La demande est là. Une entreprise qui propose en ligne des boîtes pliantes destinées à l’industrie agroalimentaire a atteint un chiffre d’affaires à cinq chiffres en euros en un temps record. Le principe est le suivant : l’imprimerie propose une sélection limitée de formats de boîtes et de paramètres, par exemple en ce qui concerne les couleurs spéciales et l’ennoblissement. Le client configure son produit en ligne et obtient des boîtes pliantes personnalisées grâce à des options telles que le chargement de ses propres images. L’imprimerie reçoit en retour une commande standardisée qu’elle peut fabriquer rapidement et à moindres frais en formes collectives et sans conversion.

Exemple de forme collective Web to Pack.

D’autres imprimeries en revanche installent une boutique fermée pour pouvoir intensifier les relations avec leur clientèle de base en proposant des services supplémentaires et protéger ainsi leur cœur de métier. Un service typique à valeur ajoutée consiste par exemple à pouvoir commander de nouveau des boîtes pliantes en ligne à tout moment, éventuellement aussi avec la possibilité de procéder à de légères modifications de la mise en page dans le cadre défini.

Une nouvelle approche des processus internes

Le jeu en vaut la chandelle aussi pour les imprimeurs d’emballages qui fabriquent des contingents annuels importants - ne serait-ce que pour écouler des stocks élevés. En effet, Web to Pack fournit le blue print permettant une optimisation des processus internes. « Vous pouvez mettre en place un processus accéléré dans la structure organisationnelle en mettant en place un traitement fortement automatisé, de l’entrée des commandes jusqu’à la facturation », déclare M. Schaaf. Des standards assurent une production rationalisée et le flux de travail assisté par logiciel permet des délais d’exécution courts. Le logiciel organise le processus global : il vérifie les données du travail, trie les commandes par formes collectives et les envoie à la ligne de production correspondante. "Moins d'interventions manuelles, cela signifie moins d’erreurs et moins de coûts, mais plus de tempo et de flexibilité », explique M. Schaaf.

Systèmes de production Heidelberg : Primefire 106 et Speedmaster XL 106.

Délai de commercialisation plus rapide et réduction des coûts de processus et de stockage

L’exemple d’un client du secteur pharmaceutique montre que cela fonctionne. Le contexte : un nombre croissant de commandes, quoique relativement petites, s'accompagnant de délais de livraison plus courts pousse de plus en plus les entreprises conventionnelles à leurs limites. Les délais d’exécution et la charge de travail augmentent. Les marges baissent. « L’entreprise est par conséquent passée au Web to Pack. Elle peut maintenant produire nettement plus vite et à des prix plus avantageux », rapporte M. Schaaf. « En effet, les standards adaptés à l’environnement de production permettent de regrouper la majeure partie des commandes et de les traiter efficacement. » En outre, l’entreprise peut renforcer les liens avec les clients au moyen du Web to Pack : par des prestations qu’une imprimerie analogique ne peut pas offrir, par exemple une gestion des stocks pilotée par les fournisseurs. Dans ce cadre, le système ERP du client déclenche automatiquement une commande dans la boutique Web de l’imprimerie, dès qu’un stock minimum défini de boîtes pliantes est atteint. La valeur ajoutée : les deux côtés économisent du temps et des frais de stockage et l’imprimerie s’assure du chiffre d’affaires sur simple pression d’un bouton. « En tant que simples fournisseurs, les imprimeries sont en danger sur le marché face à la concurrence des prix. Mais celles qui contrôlent les interfaces de données avec le client grâce à un portail en ligne ont nettement un avantage », déclare M. Schaaf.

Tirer parti de l’avantage d’être premier sur le marché

Une chose est certaine : si une société ne veut pas mettre en danger sa position sur le marché, elle doit axer ses activités dans le sens des clients. Le Web to Pack y aide. Les outils sont disponibles. Une fabrication entièrement numérique, de l’impression au découpage en passant par l’application de vernis, est même possible et de cette façon aussi, la fabrication rentable jusqu’en taille de lot unitaire. « Il vaut la peine de se lancer rapidement », M. Schaaf en est certain. « Il suffit de regarder les débuts du Web to Print pour s’en convaincre. Les pionniers ont démarré ici une spirale en mettant en place une production toujours plus efficace et plus rapide. Il est difficile de rattraper un tel avantage concurrentiel. »

Frau_am_Monitor_3_940

Il suffit de nous contacter.

Votre dialogue avec Heidelberg.

Ohr und Sprechblase in HDM-Farben

N'hésitez pas à nous contacter !

Prenez contact avec nous : pour obtenir de plus amples informations, pour une offre personnalisée et tout ce qui vous intéresse au sujet de Heidelberg.


Contact